Désolé ! Vous ne pouvez pas copier des articles, des vidéos ou des images. Contenu protégé.
Aujourd'hui23 September, 2019

Le Président de la République Félix-A. Tshisekedi lance le programme d’urgence de ses 100 premiers jours

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a lancé samedi son programme d’urgence de 100 premiers jours de son quinquennat, au cours d’une cérémonie organisée à la place Echangeur de Limete à Kinshasa, en présence des membres du gouvernement, des institutions d’appui à la démocratie, des autorités militaires, civiles et judiciaires ainsi que des membres du corps diplomatique.

« L’intérêt du peuple a toujours constitué et continuera à constituer le fil conducteur de toutes les réformes que j’entends mener au cours de mon mandat », a-t-il dit, précisant que le lancement officiel de ce programme est pour lui, l’occasion de donner au peuple congolais d’en faire le suivi.

Ce programme des 100 jours, a-t-il précisé, se focalise essentiellement sur les secteurs sécuritaire, politique, social, économique, infrastructurel et sur la jeunesse, tout en promettant de revenir face au peuple à l’issue de cette période, pour faire l’évaluation.

SITUATION SÉCURITAIRE

Sur le plan sécuritaire, a-t-il dit, la situation dans le Grand Nord (Beni, Butembo) et Mai-Ndombe (Yumbi) impose des actions prioritaires. Pour le cas de Yumbi, il a dit avoir instruit le lancement par le Premier ministre de la tripartite RDC-République du Congo-HCR, dans le but de gérer la situation pour les compatriotes réfugiés au Congo/Brazzaville.

Toutefois, il a demandé que les forces de police permanente appuyées par des unités opérationnelles, soient déployées dans le territoire concerné avec une logistique conséquente, de même pour rétablir l’autorité de l’Etat. « Un autre administrateur et vice administrateur seront nommés prochainement », a-t-il affirmé.

Concernant la situation sécuritaire dans le Grand Nord, il a soutenu qu’un dispositif conséquent est en préparation avec les services concernés pour consolider les positions de nos forces sur place et faire face aux groupes armés. Il a révélé avoir ordonné qu’un dialogue soit entamé avec les principaux acteurs politiques de la société civile et les forces vives de la région pour créer les conditions de retour de la sécurité et de la paix dans les contrées indiquées.

Au sujet du Kasaï Central, il a instruit le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires en vue d’éradiquer les dernières poches d’insécurité et d’assurer l’accueil et l’encadrement des éléments qui déposent volontairement les armes. Tout en saluant la reddition des groupes armés dans la partie Est de la RDC, il a lancé un appel aux jeunes qui en font encore partie de déposer les armes.

LA DÉCRISPATION POLITIQUE EST L’UNE DE SES PRIORITÉS

Sur le plan politique, le Chef de l’Etat a réaffirmé sa détermination de faire de la décrispation politique un objectif majeur de son programme de 100 premiers jours. A ce propos, il a dit qu’il prendra dans les dix jours qui viennent une série de mesures de grâce présidentielle au bénéfice des prisonniers politiques ayant été condamnés par des décisions coulées en force de chose jugée.

Il a instruit en même temps le ministre de la Justice de prendre dans le même délai toutes les mesures nécessaires dans les conditions prévues par la loi pour une libération conditionnelle de toutes les personnes détenues d’opinion.

Dans le même ordre d’idées, il va œuvrer activement à veiller sur les conditions d’un retour rapide des compatriotes qui se trouvent à l’extérieur du pays pour des raisons politiques afin qu’ils y exercent leurs activités dans le respect de la loi et des institutions républicaines.

PRÈS DE 5.000 KM DES ROUTES À ASPHALTER EN CINQ ANS

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a indiqué que le gouvernement entend asphalter 5.000 km des routes d’intérêt général en cinq ans, à travers le territoire national, avant de déplorer le fait que la RDC ne dispose seulement que de 3.400 km, soit 6% des routes asphaltées pour un réseau de 58.129 km depuis son indépendance jusqu’à ce jours. Pour le Chef de l’Etat, avec une bonne planification et organisation, il est possible d’atteindre cet objectif, avant d’ajouter que les bacs et les ponts sont aussi pris en compte dans son programme.

Outre les routes d’intérêt général, il a également préconisé, la modernisation des ouvrages d’art ainsi que des carrefours, en y construisant des viaducs en vue de désengorger les voies routières et lutter contre les embouteillages constatés pendant les heures de pointe.

Dans le secteur de la voirie urbaine, il est également prévu, la réhabilitation de certaines routes et l’élargissement d’autres, en vue d’une bonne connectivité de différents quartiers à travers le pays.

Par ailleurs, le Président de la République a invité le peuple à s’approprier les ouvrages qui seront construits et en assurant le suivi, précisant que c’est de cette manière qu’il entend répondre à la demande lui formulée tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays par les patriotes congolais sous le label : « le Peuple d’abord ».

PRÈS DE 2.800 KM DES ROUTES D’INTÉRÊT GÉNÉRAL VISÉS PAR LE PROGRAMME

Le directeur général de l’Office des routes, Mutima Sakrini, a indiqué que son office a la charge d’asphalter 2.800 km des routes, la construction de 32 ponts et la dotation de 42 bacs sur les différents axes ciblés par le programme.

Les axes choisis consistent à assurer la connectivité entre les différentes provinces sur les nationales no 1 , 2 , 4 et 33 pour la plupart. Il s’agit des axes routiers Kisantu-Ngidinga, Boma-Muanda-Banana et Mbanza-Ngungu-Nkamba ainsi que le pont Lindi, dans la province du Kongo central.

Dans l’ancienne province du Bandundu, le programme du Chef de l’Etat a pris en compte, les axes Kikwit-Batshamba, Kikwit-Bulungu, Bagata-Bandundu-ville-Inongo. Dans la province de l’ancienne Equateur, il s’agit des liaisons Mbandaka-Boende, Lisala-Bumba-Gemena vers Ngbadolite et dans la partie Orientale, les axes Kisangani-Banalia-Buta vers Aketi, l’axe Nia-Nia-Isiro ainsi que le pont qui s’est effondré dernièrement. Les actions porteront également sur l’axe Beni-Butembo ; Goma-Bukavu et la nationale no3 en son tronçon Bukavu-Miti et Kalemie-Fizi-Kasomena vers Pweto.

En ce qui concerne la partie Est, le programme entend asphalter, les axes Kindu-Kasongo sur la nationale no 2 et relier La ville de Kalemie à Fizi. Dans la région centre, le programme prend en compte les axes routiers Mbuji-Mayi-Mwene-Ditu et Kabeya-Kamuanga- Kananga. Au Sud, il s’agira du tronçon Kamina-Kanyama. Abordant le secteur des Bacs, le directeur général de l’Office des routes a fait part d’un projet de remplacement des bacs et la réhabilitation de certains qui sont en panne.

40 KM DES VOIRIES URBAINES À KINSHASA

Le programme du Chef de l’Etat entend construire et réhabiliter 40 km des routes urbaines à travers la ville de Kinshasa, soit 20% ainsi que des ouvrages d’art.

Ces travaux sont repartis selon les districts que compte la ville de Kinshasa à savoir Tshangu, Mont-Amba, Funa et Lukunga.

Dans le district de la Tshangu, trois chantiers seront ouverts sur les avenues Pelende, Kulumba et Frontière ; A Mont-Amba, il s’agira de l’avenue Université jusqu’à l’Intendance et de la Foire. Dans Funa, le programme concerne les avenues Forces publiques, Kabambare, Kasa-Vubu, Kabinda et Saio.

Le district de Lukunga connaitra la réhabilitation de l’avenue de l’école, Tombalbaye et du Commerce. Les travaux consisteront aussi en la réhabilitation de certains tronçons dégradés pour rendre la circulation fluide. Il sera aussi question d’aménagement des carrefours en construisant des viaducs pour faciliter la traversée, notamment à la place Magasin Kintambo et sur croisement des avenues de Libération et boulevard du 30 juin.

Outre les entreprises pérennes, certains travaux sont confiés à la société Malta-Forrest, notamment la réhabilitation de l’Hôpital Sendwe à Lubumbashi, la construction de 134 km des routes dans la province de Tanganyika et la construction de la route Kulumba pour désengorger le boulevard Lumumba ainsi que des dalots pour faciliter la traversée de petites rivières.

BAISSE DE PRIX DE CERTAINS PRODUITS À CARACTÈRE SOCIAL

Sur le plan social, le Président Félix Tshisekedi a annoncé la réduction de coût de la vie à travers la baisse des prix de certains produits de première nécessité.

Selon lui, les ministères concernés seront mis à contribution pour parvenir à ce résultat.

Concernant la santé, il a fait savoir que pendant ses 100 jours, il sera procédé à la réhabilitation des hôpitaux de référence retenus dans le programme comme l’Hôpital général de référence de Kinshasa (ex Mama Yemo) et les Cliniques Universitaires à Kinshasa.

Il sera aussi procédé aux travaux d’achèvement de l’Hôpital Sendwe à Lubumbashi et à l’inauguration de l’Hôpital général de Manono, au parachèvement de 31 centres de santé et à l’équipement de 32 autres ainsi qu’à l’inauguration de 25 centres de santé .

Il est aussi prévu la construction d’un Hôpital de soins contre le virus Ebola en Ituri, la réhabilitation et l’équipement de l’hôpital militaire du camp Tshatshi, la reconstruction du pavillon V de la Clinique Ngaliema détruite récemment dans un incendie ainsi qu’à l’approvisionnement des hôpitaux et centres de santé médicaments de consommation courante.

A propos de l’éducation, il sera procédé à la réhabilitation et à la construction de près de 150 écoles, l’inauguration de 3 écoles à Manono, à Musumba, Kibangula et 6 autres à Kabambare. Il s’agit également de la réhabilitation et l’équipement de l’école technique au camp Tshatshi ainsi que de la redynamisation de la gestion et du fonctionnement de la mutuelle de santé des enseignants.

Concernant l’habitat, il va initier la construction des logements sociaux notamment des maisons préfabriquées à Maluku, au Kongo Central, à Bukavu, à Mbuji-Mayi et à Kananga.

Concernant l’électricité, ce programme vise à remettre en état le groupe numéro 1 de la Tshopo à l’arrêt et à assainir le réseau de distribution à Kisangani.

Il est aussi prévu de remettre en service le groupe numéro 1 de Bendera par la fabrication des pièces mécaniques et l’acquisition des matériels, de remettre en état la route d’accès à la centrale de la Ruzizi 1 et celle d’accès à Inga ainsi qu’à , implanter le transformateur de 100 MVA au répartiteur central à Likasi et de mettre en place les mécanismes pour sécuriser les lignes vandalisées au Katanga ( Lubumbashi, Likasi, Fungurume et Kolwezi).

IL A MIS ENFIN UN ACCENT PARTICULIER SUR LE BON FONCTIONNEMENT DE L’APPAREIL JUDICIAIRE.

« Je veille à ce que la justice soit administrée par des hommes intègres et aux valeurs morales irréprochables disposés à lutter contre la corruption. L’appareil judiciaire doit être redynamisé », a-t-il martelé avant de solliciter l’accompagnement de la population pour la réussite de ce programme

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME ICI

Share

Le site d'information et d'actualité de la présidence de la République Démocratique du Congo. Informez vous à la source directement, c'est à dire sur ce site internet ou en utilisant notre application mobile "Présidence RDC".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *