Désolé ! Vous ne pouvez pas copier des articles, des vidéos ou des images. Contenu protégé.
Aujourd'hui23 September, 2019

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo s’incline devant le mémorial du Soldat congolais

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a procédé vendredi, Place « Mémorial du soldat congolais, à la Gombe, en sa qualité de Commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), à la remise des allocations fin carrière des militaires des FARDC, toutes catégories confondues, mis à la retraite honorable en 2003.

Le Président de la République, qui a présidé personnellement, ce vendredi 17 mai 2019, la cérémonie commémorative de la » journée de la révolution et des Forces armées de la République démocratique du Congo », a déposé une gerbe de fleurs devant le mémorial du soldat congolais. Cette journée permet au Congolais de se remémorer les différents actes de bravoure du soldat congolais depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour.

Le ministre d’Etat et ministre ai de la Défense nationale, Michel Bongongo Ikoli, a déclaré dans son discours que le militaire des FARDC a droit, conformément à son statut réglementé par la loi de la République, à une récompense , à une rémunération et à des avantages sociaux, ajoutant que lors qu’intervient la cessation définitive du service, notamment par la retraite, l’officier ou le sous-officier a droit à l’allocation de fin carrière s’il a accompli au moins 27 ans de service.

Il a affirmé que c’est sur instruction du Président de la République, Commandant suprême des FARDC, que le Gouvernement a procédé au paiement des allocutions de fin carrière pour 267 militaires, toutes catégories confondues, mis à la retraite honorable en 2003.Pour le ministre d’Etat Bongongo, l’acte que le gouvernement de la République concrétise en ce jour mémorable est le Résultat d’un long processus initié depuis plusieurs années, ajoutant que par ce geste louable et honorable, la Nation congolaise vient de confirmer sa volonté d’honorer dignement ceux de ses filles et fils qui ont porté le sacerdoce de la défense de la patrie.

Aussi, a dit le ministre d’Etat Bongongo, depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour, le soldat congolais reste et demeure la colonne vertébrale de cette grande nation congolaise avec plus de 60 millions d’âmes qui peuplent une superficie de 2345 mille Kilomètres carré au cœur de l’Afrique. Durant tous les combats de toutes les batailles, partant des victorieuses campagnes d’Abyssinie, lors des deux guerres mondiales, à la lutte contre les différentes rebellions, sans oublier les interventions militaires au Tchad, au Togo ou en République centrafricaine, dans le cadre des missions de maintien de la paix, le soldat congolais a toujours fait montre de combativité , de discipline de fer et de la loyauté dans l’accomplissement de son devoir et de sa destinée, n’hésitant pas à verser son sang pour le patrie et pour la paix dans le monde.

Le soldat congolais s’affirme comme le garant de l’intégrité du territoire national face aux multiples agressions extérieures et à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers, a encore dit le ministre d’Etat Bongongo.

ACP/ J. LUSENGE

Share

Le site d'information et d'actualité de la présidence de la République Démocratique du Congo. Informez vous à la source directement, c'est à dire sur ce site internet ou en utilisant notre application mobile "Présidence RDC".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *